Profil du pays

Mali

Travail de Carrefour au Mali

Le Mali est l’un des pays les plus pauvres du monde; il se classe au 175e rang sur 182 pays selon l’Indice du développement humain de 2012 du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). On estime que 60 pour cent de la population vit sous le seuil de la pauvreté; la majorité des personnes touchées sont des femmes et des enfants vivant dans les régions rurales.

Au Mali, Carrefour International travaille en collaboration avec des partenaires locaux afin de mettre en place des avenues de développement économique pour les jeunes et les femmes. Les projets visent le développement des compétences, la planification d’affaires, le microcrédit ainsi que la création d’entreprises sociales et de coopératives.

Il est encourageant de savoir que Carrefour joue un rôle d’avant-garde. Une mondialisation inhumaine ne peut être opposée qu’au moyen d’une mondialisation de la solidarité.

- Moctar Sékou Traoré (Kilabo)

Faits et chiffres

Nom officiel : République du Mali

Population :  15,9 millions d’habitants (ONU, 2013)

Capitale : Bamako

Superficie : 1,25 million de km2 (482 077 milles carrés)

Langues : français, bambara, langues berbères, arabe

Religion principale : islam, croyances indigènes

Espérance de vie :  54,55 ans (ONU, 2013) 

Unité monétaire : 1 franc CFA (franc de la Communauté financière africaine) = 100 centimes

Principales exportations : coton, or, bétail

RNB par habitant :  649 $US (FMI, 2012)

Politique

Le Mali a obtenu son indépendance de la France en 1960. Parmi les pays d’Afrique, il est de ceux qui ont les meilleurs antécédents en matière de démocratie. La constitution de 1992 a ouvert la porte à une démocratie multipartite, dont la seule restriction constitue à interdire les partis basés sur les différences ethniques, religieuses, régionales ou relatives au genre. En 1991, un soulèvement au Mali a renversé le dictateur militaire au pouvoir depuis longtemps et a permis d’instaurer un gouvernement élu. En mars 2012, un coup d’état à secouer le pays. Le groupe armé de Touaregs, le Mouvement national de lutte pour la libération de l’Azawad (MNLA), a entrepris de conquérir le Nord du pays, créant la chute du président malien. Ansar Dine, un autre groupe armé Touareg, entrent en jeu quelques jours plus tard avec différents objectifs pour le pays que le MNLA : ils veulent instaurer la charia sur l’ensemble du Mali.  C’est pourquoi la crise que traverse le pays est complexe, plusieurs acteurs et objectifs sont en jeu. 

Quinze partis politiques sont représentés à l’Assemblée nationale.  Le nouveau président Ibrahim Boubacar a été élu le 4 Septembre 2013 tandis que le Premier Ministre Oumar Tatum a été élu le jour suivant.

Depuis 1999, le gouvernement du Mali a pris des mesures pour décentraliser le pouvoir afin de mieux répondre aux besoins de la population des régions rurales. Cette décentralisation fournit aux femmes des occasions nouvelles de jouer un rôle dans le système politique.

En 2009, l'ancien président, Toumani Touré, a proposé la révision du Code de la famille en vue de revoir une série de lois sur le mariage, les liens de parenté et les relations d'héritage et de dons. Cette proposition a suscité de vives tensions entre les autorités religieuses et les représentants politiques.

A l'occasion du 50e anniversaire de l'indépendance du pays en janvier 2010, l'ancien président a annoncé une série de réformes et de projets constitutionnels dont la refonte du système législatif malien et la construction d'un barage hydrolique dans la région de Gao. La sécheresse et le manque d'eau récurrents ont un impact dévastateur sur les cultures vivrières et de ce fait participent à l'insécurité alimentaire systémique.

Économie

Le Mali est l’un des plus gros exportateurs africain de coton, et le troisième plus grand exportateur africain d’or.

Les initiatives de développement économique local sont essentielles à la vigueur de l’économie, qui repose essentiellement sur la production de matières premières agricoles, sur le bétail et le poisson.

Les activités agricoles occupent 70 pour cent de la main-d’œuvre malienne. Coton, or et bétail constituent 80 à 90 pour cent des recettes totales d’exportation. Au sein du secteur agricole, les petits agriculteurs traditionnels sont prédominants, puisque l’agriculture de subsistance occupe environ 90 pour cent des terres cultivées.

Le crise financière mondiale de 2009, combinée à une crise alimentaire et à la hausse des produits pétroliers, a accentué encore un peu plus l'état de pauvreté dans lequel se trouve une majorité de Maliens.

Pauvreté

Le Mali est l’une des nations les plus pauvres du monde; il se classe au 175e rang sur 182 pays selon l’Indice du développement humain des Nations Unies de 2012. Les données de la Banque mondiale indiquent que le revenu national brut (RNB) par habitant y est de 649 $US.

La proportion de personnes pauvres au Mali est passée de 68,3 pour cent en 2001 à à 45.6% en 2013. Le pays demeure cependant parmi les 10 États les plus pauvres du monde. Le PNUD estime que 72 pour cent de la population vivent avec moins de 2 $US par jour et que 36 pour cent vivent avec moins de 1 $US par jour. Toutefois, depuis les dernières années il est pris en exemple par l’ONU comme l’un des pays de l’Afrique qui s’investi le plus pour réduire sa pauvreté. 

Le Mali a participé à des programmes du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale tels que l’Initiative d’aide aux pays pauvres très endettés (PPTE)(qui a débuté en 1998) et l’Initiative d'allègement de la dette multilatérale (IADM). Cependant, un pourcentage élevé du financement récent a été affecté au service de la dette (jusqu’à 60 pour cent selon une estimation), ce qui laisse le pays avec moins de ressources pour combattre la pauvreté que les chiffres bruts le laissent croire.

Les conditions imposées par le FMI et la Banque mondiale pour la remise de dette mettent généralement l’accent sur la déréglementation et la privatisation et, comme l’ont fait remarquer des critiques, elles écartent souvent les solutions du secteur public. Les initiatives de privatisation au Mali ont visé l’agriculture, ainsi que les secteurs bancaire et des télécommunications.

Notre partenariat avec Carrefour a permis à certaines de voyager à l’étranger, ce qui les a grandement aidées à développer leurs qualités de leader.

– Oumar Coulibaly (Association Malienne pour les jeunes)

Droits de la femme

Les femmes du Mali continuent d’être victimes d’une discrimination et d’une violence familiale généralisées. Selon l’Indice sur l’inégalité entre les sexes (Gender Gap Index) du Forum économique mondial, en 2010 le Mali se classe au 127e rang sur 134 pays. En un an à peine, le Mali a perdu 18 places au classement en raison de la déterioration de la participation des femmes à l'économie et les différences de salaires importantes entre hommes et femmes.

Au Mali, les filles ont le droit légal de se marier à l’âge de 15 ans pourvu qu’elles obtiennent le consentement de leurs parents. Une enquête menée en 2001 a démontré que 65 pour cent des femmes âgées de 20 à 24 ans étaient mariées dès 18 ans. Il s’agit de l’un des taux les plus élevés au monde. Dans l’ensemble du pays, 25 pour cent des filles s’étaient mariées dès l’âge de 15 ans, et une fille mariée sur 10, âgée de 15 à 19 ans, avait accouché avant l’âge de 15 ans.

La plupart des femmes du Mali sont forcées dans des rôles traditionnels qui ont peu changé depuis le siècle dernier, surtout en région rurale. La violence contre les femmes, y compris la violence conjugale, est un phénomène courant et toléré. Environ 94 pour cent des femmes subissent la mutilation génitale (MGF).

 
Carrefour International est reconnaissant du soutien apporté par :

GAC FR logo BW